Hommage à Georges Wodli

Georges Wodli, communiste et résistant, arrêté par la police française, livré à la Gestapo, torturé, est mort dans la nuit du 1er au 2 avril 1943. Nous reproduisons ici un extrait du journal l’Humanité du 5 avril 1993 (http://www.humanite.fr/1993-04-05_Articles_-Il-y-a-cinquante-ans-Georges-Wodli-etait-assassine-par-la), qui nous donne de bon éléments biographie.

Né le 15 juin 1900 à Schweighouse, dans le Bas-Rhin, dans une famille pauvre de protestants orthodoxes, Georges Wodli était entré, apprenti ajusteur, aux Ateliers de Bischheim: il avait quatorze ans, était l’aîné d’une famille de 6 enfants. Quatre ans plus tard, en 1918, il fut incorporé dans la marine de l’Empire, à Wilhelmshaven. Il y prit part au soulèvement révolutionnaire «spartakiste» des marins et des soldats. Par la suite, il décida d’apprendre la langue française et se rendit à Paris où il parvint à se faire embaucher aux usines Farman (aviation). Il y participa aux luttes sociales. Cette activité militante favorisa sa rencontre avec Pierre Sémard. Il se maria en 1923, à Salomé Felten, une Alsacienne, et, peu après, adhéra au Parti communiste français. Il quitta ensuite la capitale pour se réinstaller en Alsace, et y réintégra les Ateliers de Bischheim. Par son action, il se gagna la confiance de ses camarades de travail.

Les syndicats des cheminots étaient divisés: Georges Wodli milita pour l’unification du mouvement. Il fut aussi de ceux qui jetèrent les bases de l’action éducative de l’organisation ouvrière. Ces différents engagements lui valurent d’être élu, en 1930, secrétaire général de l’Union des syndicats des cheminots d’Alsace-Lorraine. Menant de front son activité syndicale et politique, partout – de Bâle à Metz en passant par la vallée de la Bruche -, il s’employa à développer l’idée unitaire qui devait assurer la victoire du Front populaire.

Sur l’Europe, les nuages s’accumulaient. Le 3 septembre 1939, la population de Strasbourg fut évacuée en Dordogne. Georges Wodli se vit alors réaffecté au dépôt de Gretz, en Seine-et-Marne. Peu après, le Parti communiste français était frappé d’interdit. Le cheminot alsacien s’efforça de renouer les liens entre les militants dispersés. Il arriva à Paris, en septembre 1940, après la débâcle, et, en janvier 1941, franchit les Vosges: le Parti communiste français, clandestin, venait de le charger d’établir la liaison avec les Alsaciens, l’Alsace-Lorraine ayant été annexée par le Reich. Une moustache le rendait méconnaissable.

Peu à peu, tandis que paraissait une édition bilingue de «l’Humanité» clandestine, il mit en place, en liaison avec le réseau Mario, des points de passage en Moselle. Expulsée, sa famille se réfugia à Gretz (Seine-et-Marne). En tentant de la retrouver, il échappa à un piège de la police. Il passa une dernière fois la frontière lorraine en direction des zones «françaises», le 31 juillet 1942. Enfin, au cours du mois d’octobre, la police «française» l’arrêta à Chatou (Yvelines), puis le livra à la Gestapo. Les nazis l’internèrent au camp de Schirmeck-Labroque. Georges Wodli espérait encore en un procès public. Vain espoir. Privé de nourriture, torturé, il sera transféré au siège de la Gestapo, rue Sellenick, à Strasbourg, et, de nouveau, soumis à la torture. Georges Wodli ne parla pas. Il mourut d’épuisement.

Plusieurs groupes de résistants prirent son nom.

Publicités
Cet article, publié dans Action Antifa, Infos Locales, Novembre 1918, Résistance, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Hommage à Georges Wodli

  1. Ping : Hommage : procès du 23 janvier 1943 | Action Antifasciste Alsace

  2. Hommage à la Résistance: Théâtre: Georges Wodli - Palais des Fêtes de Strasbourg 29, 30 et 31 mars 2011 dit :

    THÉÂTRE L’AUTRE SENTIER
    Présente
    Georges Wodli
    de Fouad Alzouheir, auteur et metteur en scène

    PALAIS DES FÊTES DE STRASBOURG
    30 et 31 MARS 2011 à 20H00

    Plein tarif: 8€ Tarif réduit: 5€

    Renseignements et réservation
    03 88 32 63 47 secteur Cheminots CGT Strasbourg
    03 88 36 28 91 Secours Populaire français

  3. Ping : « Georges Wodli  par le Théâtre de l’autre sentier | «Action Antifasciste Alsace

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s