Quand Alsace d’Abord a honte d’être d’extreme droite : 3e Partie

Quand les membres d’Alsace d’Abord sont d’extrême droite : retour sur Nicolas de Lamberterie.

Nicolas de Lamberterie est né en 1986 dans le Nord-Pas-de-Calais.

Son parcours est le suivant :
1988 à 1996 Ecole St Joseph de St André lez Lille
1996 à 2000 Collège St Paul à Lille
2000 à 2003 Lycée St Paul à Lille
A partir 2003 : Etude de science politique à Strasbourg
A vécu en Hongrie et en Hollande
Président de HVIM France
Porte parole de Jeune Alsace
Membre d’Alsace d’Abord
Président de Jeune Alsace depuis le 25 juillet 2009 en remplacement de Fabrice Lauffenburger.

HVIM est un mouvement identitaire hongrois, dont la branche française a été créée par Nicolas de Lamberterie. A noter que le président du HVIM, Gyula György Zagyva est candidat aux élections législatives d’avril 2010 en Hongrie, investi par le Jobbik. Le Jobbik est ce parti qui a créé une milice paramilitaire – la garde hongroise – le 25 août 2006, aujourd’hui interdite et dissoute par décision de justice le 2 juillet 2009. Cette milice, du type chemises noires en Italie ou S.A. en Allemagne, peut être considérée comme l’héritière du « Parti des Croix fléchées » de part son uniforme noir, le serment d’allégeance, et l’utilisation du drapeau blanc strié de rouge, emblème du fondateur de la Hongrie (partiellement récupéré par le Parti des Croix fléchées et interdit en République Populaire Hongroise)

HVIM réclame, entre autre, le retour à la « grande Hongrie », c’est-à-dire aux retours des territoires slovaques, roumains, croates, ukrainiens dans le giron hongrois. Dans ce cadre HVIM recrute à l’étranger : ce qui est souvent mal vécu de la part des identitaires ou nationalistes locaux ! (Voir aussi nos articles « Les identitaires : l’insécurité c’est eux ! » pour les rapports entre identitaires en France )
Le président du HVIM a été banni du territoire slovaque pour 5 ans, suite à des manifestation ( à Budapest et à Bratislava) contre les nationalistes slovaques du SNS de Jan Slota, présents dans le gouvernement slovaque. Il est également banni de la Serbie, pour des raisons similaires !

Lors d’une interview Nicolas de Lamberterie déclarait à ce propos :

« L’opposition entre les nationalistes hongrois et leurs homologues slovaques, serbes ou roumains existait déjà avant, et de longue date. Le HVIM ne peut donc être tenu responsable de cela.
Je crois qu’il est nécessaire aujourd’hui plus que jamais pour tous les patriotes européens de s’unir au vu des dangers de mort très clairs qui nous menacent. Toutefois, une telle union ne peut se faire si les pays ayant hérité de territoire hongrois oppriment directement ou indirectement (notamment par l’impossibilité pour les hongrois de suivre des études supérieurs dans leur langue notamment, facteur très important d’émigration) l’identité des minorités hongroises. Il sera très difficile de surmonter les tensions entre européens qu’ont crée les ennemis de l’Europe au terme de la Première Guerre Mondiale, je reste toutefois convaincu que cela est possible et nécessaire.

Par ailleurs, le Président du HVIM, qui souhaite la justice en Europe et non pas l’oppression des européens les uns envers les autres, a déjà eu l’occasion de manifester son soutien au Parti de la Grande Roumanie qui souhaite que les régions moldaves qui sont historiquement roumaines fassent partie de la Roumanie. »

Cette déclaration montre clairement les limites et les contradictions des mouvements identitaires – qu’elle que soit leur géolocalisation. Les nationalistes hongrois réclament des territoires limitrophes. Les nationalistes roumains réclament des territoires moldaves, avec le soutiens des nationalistes hongrois (ils s’imaginent sûrement que pendant ce temps, les mêmes nationalistes roumains ne réclameront pas de territoires hongrois et inversement… ) Quand aux identitaires slovaques, ils ont réussi à faire interdire le HVIM de territoire !

Pour revenir à Nicolas de Lamberterie,  nous le retrouvons en Hongrie grâce au reportage de Canal Plus « Europe : Ascenseur pour les Fachos », diffusé le 13 mars 2009. Il est fier d’annoncer devant la caméra que (nous citons ses propos) : « Ouais ça [NDLR la garde hongroise] fait rêver ! Je le dis franchement, j’aimerais bien qu’on ait la même chose en France

Le reportage est visible ici (http://www.dailymotion.com/video/x8oauu_europe-ascenseur-pour-les-fachos-pa_news),  les paroles que nous citons sont à environ 6 minutes 11 secondes du début.

Encore une fois, le discours d’Alsace d’Abord a montré ses limites : alors que J. Cordonnier, dans un but totalement électif, à honte de se dire d’extreme droite, Nicolas de Lamberterie aimerait une milice fasciste en France !!!!

A l’Action Antifasciste Alsace, nous sommes vigilants !!! Nous dénoncerons tous les fascistes : même ceux qui ont honte ou peur de l’avouer !

Au travers de Nicolas de Lamberterie, les passerelles entre Jeune Alsace / Alsace d’Abord et les nationalises hongrois sont là : qui a dit que Alsace d’Abord n’était pas d’extrême droite ?

Nous ne laisserons pas faire. Le mot d’ordre est « No pasaran » !

Vive la lutte antifasciste !

Publicités
Cet article, publié dans Action Antifa, Infos générales, Infos Locales, L'extrême droite en Alsace, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Quand Alsace d’Abord a honte d’être d’extreme droite : 3e Partie

  1. Ping : Un rocker dirigeant d’Alsace d’Abord ! | Action Antifa Alsace

  2. Ping : L’extrême droite en Europe | Action Antifasciste Alsace

  3. Ping : Lauffenburger et de Lamberterie : d’Alsace d’Abord au FN ! | Action Antifasciste Alsace

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s