« Je n’ai rien à faire de mes soi-disant défenseurs « 

« le Bloc Identitaire a annoncé lundi 20 septembre le lancement du Comité Galinier, à l’initiative de Richard Roudier. “Ce comité ( structure légère et réactive) a été créé pour regrouper les initiatives, collecter les pétitions, préparer de grands rassemblements (…) Il recherchera également des parrainages du secteur social, de la culture et de la politique” indique un communiqué du BI. » (voir ici : http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/09/13/le-retour-du-comite-dentraide-pour-les-prisonniers-europeens/)

Du Bloc Identitaire, à toutes ces composantes (voir par exemple Jeune Alsace ici ttp://jeune-alsace.hautetfort.com/archive/2010/09/05/jeune-alsace-soutient-papy-galinier.html), ainsi qu’à Novopress, l’agence de presse du BI, ils sont tous très fiers de soutenir « Papy Galinier » «  qui a eu comme seul tort de tirer sur la femme et la jeune fille roms qui le cambriolaient. » (sic) ( http://fr.novopress.info/69125/affaire-galinier-manifestation-a-nissan-pour- amplifier-la-lutte/ ).

(Pour ce qui est du droit, nous vous conseillons de lire l’article de Maitre Eolas à ce sujet : http://www.maitre-eolas.fr/post/2010/10/11/L-affaire-rene-G)

Seulement voilà, Le Midi-libre ( http://www.midilibre.com/articles/2010/10/09/A-LA-UNE-600-manifestants-pour-liberer-Galinier-1415162.php5) nous apprend que ni René Galinier, ni ses proches – qui reconnaissent d’ailleurs la gravité des faits –  ne veulent de cet encombrant « Comité de soutien » mis en place par le BI !

Dans une lettre, lue lors d’une manifestation de soutien par son fils, René Galinier déclare : « Je suis bouleversé par toutes ces personnes qui me soutiennent. Je n’ai jamais été raciste, et je n’ai rien à faire de mes soi-disant défenseurs qui ne me connaissent pas, et ne font qu’affaiblir mon camp. »

Toujours d’après Le Midi-libre.
« Les amis de Galinier contre la récupération extrêmiste

La manifestation était organisée par le comité de soutien, exclusivement composé de Nissanais. Dans le cortège, des étrangers au village n’étaient pas les bienvenus : les identitaires d’extrême-droite, qui ont fondé un comité de soutien national « parasite ». Pas nombreux (moins de 20 militants), mais visibles en queue de cortège.
Sans autorisation des organisateurs, ils avaient leur propre banderole, tenue par de jeunes skinheads en béret basque. Quand il s’en aperçoit, Pierre Cros, maire de Nissan, dont l’oncle a été décoré de l’Ordre des Justes, veut quitter le cortège. Jean Pons le retient, puis s’énerve : « Ils s’en moquent de Galinier ! Ils veulent qu’il reste en prison pour qu’on parle d’eux ! » Il remonte le cortège et affronte verbalement Richard Roudier, président de la Ligue du Midi.
Le ton monte. On ne peut les chasser, on en reste là. « Roudier, il vaut pas une merde ! », lâche plus tard le président du comité de soutien. Après la manifestation, les identitaires haranguent, sur la place du village, un public restreint. Quelques slogans sur les « victimes françaises », contre la « racaille », et puis s’en vont.  »

Voilà un beau camouflet pour le B.I., Novopress, et autre, qui sous couvert d’un comité de soutient ne veulent que distiller leur racisme.

N’oublions pas que les Identitaires sont l’insécurité ! (https://antifalsace.wordpress.com/2010/04/01/identitaires-linsecurite-cest-eux/)

Publicités
Cet article, publié dans Infos générales, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s