Rassemblement antifasciste et antiraciste 26 février 15h place Kléber (Strasbourg)

Nous relayons un appel, de diverses organisations, à un rassemblement antifasciste et antiraciste, le 26 février prochain à 15 h, place Kléber à Strasbourg. L’appel est disponible sur le blog « La feuille de chou ». A lire ici : http://la-feuille-de-chou.fr/?p=19540

Collectif Antiraciste et Antifasciste d’Alsace


Hommage à la Résistance !

Les FTP-MOI

Le 19 février 1944, arrêtés quelques mois plus tôt par la police française, 23 résistants du groupe Manouchian, affilié aux MOI (Main-d’Oeuvre Immigrée) sont fusillées par les nazis au fort du Mont-Valérien.

Le 21 février 1944, les Parisiens découvrent de nombreuses affiches rouges faisant état de l’exécution au mont Valérien de 23 « terroristes » membres d’un groupe de FTP (Francs-Tireurs Partisans).

Le 10 mai 1944 à Stuttgart, la résistante du groupe Manouchian, Olga Bancic, est décapitée par les nazis.

La Main-d’Oeuvre Immigrée était une organisation regroupant les travailleurs immigrés constituée après la vague de xénophobie des années 1930.

La Résistance Alsacienne et Mosellane

Le cheminot et responsable communiste Georges Wodli organisa la résistance en Alsace en liaison avec le groupe Mario (actif en Moselle) Au cours de la nuit du 1er au 2 avril 1943, il succombe sous la torture au siège de la Gestapo, rue Sellenick à Strasbourg.

La Main Noire est un petit groupe constitué en septembre 1940 de 25 jeunes de 14 à 16 ans, presque tous apprentis et fils d’ouvriers, ont organisé plusieurs actes de résistance.

Le 12 décembre 1941 au matin, Ceslav Sieradzki, sera fusillé au camp de Schirmeck

Le 14 avril 1942, Marcel Weinum, sera décapité à la prison à Stuttgart. Le collectif Antiraciste et Antifasciste Alsace tient à commémorer la lutte contre le fascisme et la barbarie et rend hommage a ces travailleurs et travailleuses  étrangers, aux résistants et résistantes  d’Alsace et de Moselle  qui ont sacrifié leur vie en luttant contre l’idéologie raciste et xénophobe.

Contre le racisme et la xénophobie

Le 10 janvier 2010 : Strasbourg, le domicile du Maire tagué d’une insulte à l’adresse du maire et d’une croix celtique, signature de la mouvance néo-nazie.

Le 22 septembre 2010 : Des inscriptions néonazies ont été tracées sur la porte du domicile de Faruk Günaltay, directeur du cinéma l’Odysées à Strasbourg, et sa voiture et celle de sa femme ont été incendié.

Le 27 janvier 2011 : Hœnheim, deux incendies d’origine criminelle se sont déclarés dans la nuit de jeudi à vendredi rue de Mundolsheim à Hœnheim. Les maisons visées appartiennent à des familles turques et franco-turques. Des croix gammées ont également été inscrites sur la façade de l’une des habitations et sur une camionnette

Le 30 janvier 2011 : Hœnheim, une nouvelle croix gammée a été découverte lundi soir sur la façade d’une maison occupée par une famille d’origine turque.

Le collectif Antiraciste et Antifasciste d’Alsace  s’indigne de voir que la région de Strasbourg a de nouveau été le terrain d’actes à caractère xénophobe.

Il appelle à former un large front pour lutter contre le racisme et la xénophobie en Alsace.

Contre le racisme d’Etat

Le 18 juin 2008 : Le Parlement européen adopte la « directive retour » destiné à faciliter le renvoi des sans-papiers de l’UE.

Le 30 juillet 2010 : Nicolas Sarkozy prononce un discours dans lequel il associe immigration et délinquance, et annonce des mesures à l’encontre des campements des Roms et des gens du voyage

Le 22 février 2011 : le tribunal correctionnel de Toulouse décidera du sort de la famille Lievy par application des lois LOPSI qui facilitent l’expulsion des campements de Roms et des gents du voyages.

Le 7 février 2011 : les habitants de Kirrwiller ont reçu un tract, distribué sur décision du maire Patrice Dietler, leur demandant de signaler à la gendarmerie « tout comportement suspect » et surtout s’il concerne « des personnes originaires des pays de l’Est et des Balkans (Roumains, Croates, Serbes, Bulgares, etc.) » Plus loin il est écrit qu’il faut également informer la gendarmerie de tous ressortissants de l’Europe de l’Est vivant dans les environs d’Hochfelden.

Le collectif Antiraciste et Antifasciste d’Alsace dénonce le racisme d’Etat qui contamine l’Europe.

Il affirme son attachement aux valeurs de la résistance et à la déclaration universelle des droits de l’homme qui institue la reconnaissance du droit d’asile et du statut de réfugier.

Ainsi ce collectif lutte contre les lois successives soutenues par le gouvernement qui, empoisonnent la vie politique du pays et offre un boulevard à l’extrême droite.

Nos revendications

– La régularisation de tous les Sans-papiers, la dépénalisation des infractions à la réglementation sur l’entrée et le séjour et l’arrêt des expulsions,

– La suppression des centres de rétention, des zones d’attente aux frontières et du filtre préfectoral pour les réfugiés,

– L’octroi du statut de réfugié assuré par un organisme véritablement indépendant du pouvoir politique,

– Le renforcement du dispositif d’accueil et d’hébergement, et par l’octroi des droits sociaux -notamment le RMI et l’accès au soin- et le rétablissement de l’autorisation de travail pour les demandeurs d’asile,

– L’ouverture du droit à la libre circulation et installation pour les populations Roms et Tziganes,

– L’adoption de la citoyenneté de résidence et le droit de vote pour  tous,

Rassemblement

Samedi 26 février

15h – place Kleber

à Strasbourg

Premiers signataires :

ATTAC Strasbourg, Mouvement de la paix, les Jeunes Ecologistes Alsace, la GU, le MJCF 67, le MJS 67, le NPA 67, le PCF, le PCOF, SUD Etudiant Strasbourg, UNEF Strasbourg, UJFP

Publicités
Cet article, publié dans Infos Locales, Rdv, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Rassemblement antifasciste et antiraciste 26 février 15h place Kléber (Strasbourg)

  1. Théâtre l'autre sentier dit :

    Hommage à la résistance du mouvement ouvrier alsacien contre le fascisme et contre le nazisme

    Théâtre l’autre sentier
    Présente
    GEORGES WODLI
    De Fouad Alzouheir, auteur et metteur en scène

    29, 30 et 31 mars 2011 à 20H00
    Palais des Fêtes de Strasbourg
    9, rue Sellénick 67000 Strasbourg
    Billetterie : 8€ plein tarif et 5€ tarif réduit (étudiants, demandeur d’emploi, moins de 18 ans)
    Guichet du Palais des Fêtes (tél. 03 88 36 10 36) les 28, 29, 30 et 31 mars 2011 à partir de 14h00
    ou par mail theatreautresentier@gmail.com

    «Georges Wodli» est une pièce de Fouad Alzouheir qui s’inscrit dans le registre du théâtre documentaire dont les deux principaux personnages sont Gorges Wodli et un journaliste.
    Georges Wodli (1900-1943) est un alsacien, cheminot, dirigeant syndicaliste, responsable communiste et résistant, mort sous la torture par les nazis en 1943. Le journaliste, lui, est un personnage fictif. Son rôle est de guider le spectateur à travers les grandes lignes biographiques du héro pour saisir la logique de son engagement conduisant à sa mort courageuse.
    Dans cette pièce, fiction et réalité se côtoient dans les quinze tableaux qui en constituent l’armature. Les dialogues et les rencontres sont, partiellement, inventés ou plutôt provoqués. Néanmoins, leur authenticité n’est pas à mettre en doute. Car, au fond, il y a l’Alsace qui jalonne le sentier sinueux que Georges Wodli et ses camarades ont emprunté: Première Guerre mondiale, République des conseils de Strasbourg, armistice, la France d’épuration et d’assimilation, grèves, syndicats, forces d’attraction politique, montée du nazisme, Front populaire, débâcle, nazification, répression et… résistance. Le commencement et la fin de la pièce se situent au 2 avril 1943 avec Georges Wodli agonisant dans les caves de la Gestapo de la rue Sellenick à Strasbourg. Le journaliste choisit ce court moment pour s’entretenir avec le héros avant sa mort.
    D’autres comédien(ne)s sont sur scène dès le début jusqu’à la fin, pour raconter, entrecouper, interrompre, entremêler, expliquer et amplifier. Les uns et les autres jouent plusieurs rôles comme narrateurs et comme interprètes de divers personnages.

    La troupe l’autre sentier sera présente avec la pièce « Georges Wodli » au Festival du Théâtre Off d’Avignon pour trois représentations dans la période du 8 au 31 juillet 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s