« Georges Wodli » par le Théâtre de l’autre sentier

La troupe le « Théâtre de l’autre sentier » présentera sa pièce intitulée « Georges Wodli » les 29, 30 et 31 mars 2011 à 20H00 au Palais des Fêtes de Strasbourg, rue Sellénick. Si vous allez voir cette pièrce ou si vous passez rue Sellénick, arrêtez vous devant la plaque qui rend hommage à Georges Wodli.

Pour des éléments biographiques de Georges Wodli, vous pouvez lire notre article (https://antifalsace.wordpress.com/2010/04/02/hommage-a-georges-wodli/)ou vous rendre sur le site « Rail et Mémoire » (http://railetmemoire.blog4ever.com/blog/lire-article-203016-1110243-wodli__georges.html)

Présentation de la pièce :

Hommage à la résistance du mouvement ouvrier alsacien contre le fascisme et contre le nazisme

Théâtre l’autre sentier
Présente
GEORGES WODLI
De Fouad Alzouheir, auteur et metteur en scène

29, 30 et 31 mars 2011 à 20H00
Palais des Fêtes de Strasbourg
9, rue Sellénick 67000 Strasbourg
Billetterie : 8€ plein tarif et 5€ tarif réduit (étudiants, demandeur d’emploi, moins de 18 ans)
Guichet du Palais des Fêtes (tél. 03 88 36 10 36) les 28, 29, 30 et 31 mars 2011 à partir de 14h00
ou par mail theatreautresentier@gmail.com

«Georges Wodli» est une pièce de Fouad Alzouheir qui s’inscrit dans le registre du théâtre documentaire dont les deux principaux personnages sont Gorges Wodli et un journaliste.
Georges Wodli (1900-1943) est un alsacien, cheminot, dirigeant syndicaliste, responsable communiste et résistant, mort sous la torture par les nazis en 1943. Le journaliste, lui, est un personnage fictif. Son rôle est de guider le spectateur à travers les grandes lignes biographiques du héro pour saisir la logique de son engagement conduisant à sa mort courageuse.
Dans cette pièce, fiction et réalité se côtoient dans les quinze tableaux qui en constituent l’armature. Les dialogues et les rencontres sont, partiellement, inventés ou plutôt provoqués. Néanmoins, leur authenticité n’est pas à mettre en doute. Car, au fond, il y a l’Alsace qui jalonne le sentier sinueux que Georges Wodli et ses camarades ont emprunté: Première Guerre mondiale, République des conseils de Strasbourg, armistice, la France d’épuration et d’assimilation, grèves, syndicats, forces d’attraction politique, montée du nazisme, Front populaire, débâcle, nazification, répression et… résistance. Le commencement et la fin de la pièce se situent au 2 avril 1943 avec Georges Wodli agonisant dans les caves de la Gestapo de la rue Sellenick à Strasbourg. Le journaliste choisit ce court moment pour s’entretenir avec le héros avant sa mort.
D’autres comédien(ne)s sont sur scène dès le début jusqu’à la fin, pour raconter, entrecouper, interrompre, entremêler, expliquer et amplifier. Les uns et les autres jouent plusieurs rôles comme narrateurs et comme interprètes de divers personnages.

La troupe l’autre sentier sera présente avec la pièce « Georges Wodli » au Festival du Théâtre Off d’Avignon pour trois représentations dans la période du 8 au 31 juillet 2011.

Publicités
Cet article, publié dans Infos Locales, Lutte, Résistance, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s