15 boneheads interpellés aujourd’hui

Voici l’article de l’AFP concernant l’interpellation de 15 boneheads, survenue ce jour, dans le cadre de l’enquête sur les profanations des cimetières juifs et musulmans dans la région en 2010. La presse parle toujours de « skinhead », ce qui est faux ! Pour faire court, les « skinheads » sont antiracistes contrairement aux boneheads (voir l’article de wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Skinhead)

Cimetières profanés en Alsace: 15 interpellations

(AFP) – Il y a 6 heures

STRASBOURG — Quinze personnes ont été interpellées mardi matin dans le Bas-Rhin, en lien avec les profanations de tombes juives et musulmanes dans des cimetières l’an dernier à Strasbourg, a indiqué à l’AFP une source proche de l’enquête.

Les suspects, interpellés dans le département et dans l’agglomération strasbourgeoise, ont été placés en garde à vue par les policiers qui agissaient à la demande d’un juge d’instruction, a précisé cette source, confirmant des informations du quotidien Les Dernières nouvelles d’Alsace (DNA), qui fait état pour sa part de l’arrestation de 16 jeunes.

Selon une autre source proche de l’enquête, les suspects appartiennent à la mouvance skinhead. Ils ont été arrêtés à l’issue d’une enquête de plusieurs mois, qui s’est traduite par une longue surveillance des suspects.

Les DNA indiquent de leur côté que des perquisitions ont été menées. Aucune information n’a filtré sur l’âge des suspects. Le parquet ne devrait pas communiquer sur cette affaire avant la fin de la garde à vue.

Quatre cimetières juifs et musulmans, on été profanés en 2010 dans l’agglomération strasbourgeoise: 30 tombes juives le 27 janvier (jour de la commémoration de la libération des camps nazis) à Strasbourg-Cronenbourg, 17 tombes musulmanes fin juin à Strasbourg-Robertsau, 27 tombes juives en juillet à Wolfisheim, et 36 tombes musulmanes en septembre à Strasbourg-Meinau.

« C’est une bonne nouvelle, je suis soulagé, d’autant que je m’attendais à une enquête très compliquée », a réagi le président de la Licra du Bas-Rhin, Philémon Lequeux, lui-même victime de tags antisémites à son domicile en décembre. « Il faut être prudent et savoir si les charges contre les suspects se confirment », a-t-il toutefois ajouté.

Selon la mairie de Strasbourg, une quinzaine d’actes racistes et antisémites ont été dénombrés dans l’agglomération en 2010: outre les profanations de cimetière, les domiciles de personnalités musulmane et juive ont été dégradés, et une personne portant la kippa a été agressée en avril en plein centre-ville par un homme présenté comme déséquilibré.

Face à cette impressionnante série, le maire (PS) Roland Ries avait lancé en octobre un appel à « un front républicain de refus de l’inacceptable », signé par plusieurs milliers de personnes sur le site web de la ville.

Les agressions et dégradations avaient également été « solennellement » condamnées par les représentants en Alsace du catholicisme, du protestantisme, de l’islam et du judaïsme, qui avaient adopté pour l’occasion une déclaration commune.

La série noire a pourtant continué: fin janvier, les maisons de deux familles d’origine turque ont été la cible d’incendies volontaires dans la banlieue de Strasbourg. Les familles ont pu sortir à temps sans être blessées. Des croix gammées avaient été tracées sur les murs. Le maire de la commune, Vincent Debès, avait dénoncé une « intention de tuer ».

Publicités
Cet article, publié dans Infos Locales, L'extrême droite en Alsace, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s